A la une‎ > ‎

Plus de 220 ans d'histoire... 45 ans au Liban

publié le 20 juil. 2015 à 04:57 par Pascal Fares



l'Abbé Grégoire
"Je viens vous présenter les moyens de perfectionner l'industrie nationale. La création d'un conservatoire pour les arts et métiers où se réuniront tous les outils et machines nouvellement inventés ou perfectionnés... Il faut éclairer l'ignorance qui ne connaît pas et la pauvreté qui n'a pas les moyens de connaître..." "Tous les départements devront participer aux bienfaits de cet établissement. Le conservatoire sera le réservoir dont les canaux fertiliseront toute l'étendue de la France".
Henri GREGOIRE, fondateur du Cnam -
Extraits du discours à la Convention






Avec les mots de l'époque, l'Abbé Grégoire traduisait un objectif ambitieux de développement de la connaissance.
À l'origine, le projet présenté à la Convention le 29 septembre 1794 s'appuie sur l'exposition et la démonstration de modèles et de machines en fonctionnement. La technique évoluant, il ne suffit plus de montrer et d'expliquer, il faut encore démontrer et enseigner.
Les premiers cours ont lieu en 1796. les premières chaires de mécanique appliquée, chimie appliquée et économie industrielle sont créées en 1819 par ordonnance de Louis XVIII.
Comments